Festival Chef Op' en Lumière

invité


Éric Gautier (AFC)

Lumière sur un Chef Op’

© Ariane Damain-Vergallo
Cette photo a été prise l’automne dernier, sur le tournage du film de Kore-eda (la caméra contient de la pellicule...)
En arrière-plan, l’assistante à la caméra d’Eric Gautier, Fabienne Octobre.


Eric Gautier a remporté le César
de la meilleure photographie pour "Ceux qui m'aiment prendront le train" en 1999
et a été nommé à six reprises pour
"Les Destinées sentimentales" en 2001, "Clean" en 2005, "Gabrielle" en 2006, "Cœurs" en 2007, "Un conte de Noël" en 2008 et "Les Herbes folles" en 2010.

Après son baccalauréat, Éric Gautier commence des études de cinéma à la Sorbonne avant d’intégrer l’École nationale de photographie et cinématographie dont il sort diplômé en 1982. Bruno Nuytten l’engage alors comme assistant opérateur sur La vie est un roman d’Alain Resnais.

Dès 1984, il devient chef opérateur de nombreux courts métrages et travaille encore comme assistant avant qu’Arnaud Desplechin ne lui offre en 1990 le poste de directeur de la photographie sur La Vie des morts.

Ses collaborations régulières avec Arnaud Desplechin, Olivier Assayas ou encore Marion Vernoux font de lui l’un des techniciens les plus représentatifs du « jeune cinéma français ». Il travaille alors avec des cinéastes de différentes sensibilités comme Patrice Chéreau, Catherine Breillat, Raoul Ruiz, Alain Resnais, Agnès Varda, Claude Berri…

Sa carrière prend une envergure internationale en 2004 avec Carnets de voyage de Walter Salles, pour lequel Éric Gautier reçoit un Independent Spirit Award aux États-Unis. Il obtient cette même année au Festival de Cannes le Prix Vulcain de l’artiste technicien pour deux films en compétition, Clean et Carnets de voyage.

A partir de cette date, il devient l’un des chefs opérateurs les plus demandés au monde. Il tourne avec Sean Penn, Ang Lee, Amos Gitaï, Cameron Crowe, Jia Zhang-ke.
Il vient de terminer La Vérité , le prochain film de Hirokazu Kore-eda avec un casting impressionnant (Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ludivine Sagnier, Ethan Hawke).


Eric Gautier a remporté le César
de la meilleure photographie pour "Ceux qui m'aiment prendront le train" en 1999
et a été nommé à six reprises pour
"Les Destinées sentimentales" en 2001, "Clean" en 2005, "Gabrielle" en 2006, "Cœurs" en 2007, "Un conte de Noël" en 2008 et "Les Herbes folles" en 2010.

Filmographie sélective

Longs métrages

  • 2018A Tramway in Jerusalem (Un tramway à Jérusalem)de Amos Gitai
  • 2018Les Eternelsde Jia Zhang-ke (silver camera 300, Manaki Brothers film festival)
  • 2018L’Apparitionde Xavier Giannoli
  • 2018The Mercy (Le Jour de mon retour)de James Marsh
  • 2015Rabin, the Last Day (Le Dernier Jour d’Yitzhak Rabin)de Amos Gitai
  • 2012Après maide Olivier Assayas
  • 2009Les herbes follesde Alain Resnais
  • 2008Un conte de Noëlde Arnaud Desplechin
  • 2007Into the wildde Sean Penn - Prix Lumières 2008 : prix de la CST pour l’image
  • 2004Carnets de voyagede Walter Salles - Independant Spirit Awards 2005 (meilleure photo) -nommé aux Bafta Awards 2005 (meilleure photo) - nommé au Silver Condor 2005 (meilleure photo) -Prix Vulcain de l’Artiste-Technicien, Cannes 2004
  • 2004Rois et reinede Arnaud Desplechin - Prix Louis Delluc 2004