Festival Chef Op' en Lumière

fiche film


Shéhérazade

Shéhérazade

France – 2018 – 1h49
Réalisation : Jean-Bernard Marlin.
Image : Jonathan Ricquebourg (AFC).
Avec : Dylan Thomas, Kenza Fortas, Idir Azougli, Lisa Amedjout

Prix Jean Vigo 2018.
Valois du Meilleur Film, Angoulême 2018.
César de la Meilleure Première Oeuvre, du Meilleur Espoir masculin, du Meilleur Espoir féminin.

Zachary, 17 ans, sort de prison. Rejeté par sa mère, il traîne dans les quartiers populaires de Marseille. C’est là qu’il rencontre Shéhérazade…Avec Zac, c’est Marseille qui vibre, dangereusement. Et dans les yeux mélancoliques de Shéhérazade, prostituée adolescente, se reflète la sombre dureté de la cité phocéenne…

« Porté par la grâce de deux comédiens non professionnels, Dylan Robert et Kenza Fortas, eux aussi marseillais, ce premier long métrage noue d’emblée des liens avec le cinéma de Pialat (A nos amours) et celui de Kechiche (La Vie d’Adèle), réalisateurs passionnés par la jeunesse. Celle de Zac et de Shéhérazade appartient déjà au passé : elle se lit sur leurs traits, mais eux semblent l’avoir oubliée. Elle se vend, il surveille ses clients, encaisse l’argent… Et puis, histoire simple et magnifique, l’amour surgit entre eux et les rend à leur jeunesse, qui refleurit, comme un besoin de fusion réparatrice ».

Frédéric Strauss, telerama.fr


Shéhérazade

Zachary, 17 ans, sort de prison. Rejeté par sa mère, il traîne dans les quartiers populaires de Marseille. C’est là qu’il rencontre Shéhérazade…Avec Zac, c’est Marseille qui vibre, dangereusement. Et dans les yeux mélancoliques de Shéhérazade, prostituée adolescente, se reflète la sombre dureté de la cité phocéenne…

« Porté par la grâce de deux comédiens non professionnels, Dylan Robert et Kenza Fortas, eux aussi marseillais, ce premier long métrage noue d’emblée des liens avec le cinéma de Pialat (A nos amours) et celui de Kechiche (La Vie d’Adèle), réalisateurs passionnés par la jeunesse. Celle de Zac et de Shéhérazade appartient déjà au passé : elle se lit sur leurs traits, mais eux semblent l’avoir oubliée. Elle se vend, il surveille ses clients, encaisse l’argent… Et puis, histoire simple et magnifique, l’amour surgit entre eux et les rend à leur jeunesse, qui refleurit, comme un besoin de fusion réparatrice ».

Frédéric Strauss, telerama.fr



France – 2018 – 1h49
Réalisation : Jean-Bernard Marlin.
Image : Jonathan Ricquebourg (AFC).
Avec : Dylan Thomas, Kenza Fortas, Idir Azougli, Lisa Amedjout

Prix Jean Vigo 2018.
Valois du Meilleur Film, Angoulême 2018.
César de la Meilleure Première Oeuvre, du Meilleur Espoir masculin, du Meilleur Espoir féminin.