Festival Chef Op' en Lumière

fiche film


Mange tes morts – tu ne diras point

Mange tes morts – tu ne diras point

France - 2014 - 1h34
Réalisation : Jean-Charles Hue.
Image : Jonathan Ricquebourg.
Avec : Jason François, Michaêl Dauber.

Prix Jean Vigo 2014.
Prix de l’Association Henri Langlois, Rencontres Internationales du Cinéma de Patrimoine 2015.

Jason Dorkel, 18 ans, appartient à la communauté des gens du voyage. Il s’apprête à célébrer son baptême chrétien alors que son demi-frère Fred revient après plusieurs années de prison. Ensemble, accompagnés de leur dernier frère, Mickael, un garçon impulsif et violent, les trois Dorkel partent en virée dans le monde des « gadjos » à la recherche d’une cargaison de cuivre.

« Mange tes morts est peut-être un western, un film d’action, de gangsters, mais pour cow-boys pas solitaires. La photographie de Jonathan Ricquebourg réinvente La Prisonnière du désert dans un air trouble, embrumé, un nimbe de pots d’échappement et de halos clignotants, et cherche la lumière dans le brouillard autour des dernières usines. Jean-Charles Hue a passé de nombreuses années avec ceux qu’il filme, ses amis, ses frères, il est peut-être ce semi-gadjo emporté dans une course violente vers la sagesse ».

Luc Chessel, Les inrocks 16/09/14


Mange tes morts – tu ne diras point

Jason Dorkel, 18 ans, appartient à la communauté des gens du voyage. Il s’apprête à célébrer son baptême chrétien alors que son demi-frère Fred revient après plusieurs années de prison. Ensemble, accompagnés de leur dernier frère, Mickael, un garçon impulsif et violent, les trois Dorkel partent en virée dans le monde des « gadjos » à la recherche d’une cargaison de cuivre.

« Mange tes morts est peut-être un western, un film d’action, de gangsters, mais pour cow-boys pas solitaires. La photographie de Jonathan Ricquebourg réinvente La Prisonnière du désert dans un air trouble, embrumé, un nimbe de pots d’échappement et de halos clignotants, et cherche la lumière dans le brouillard autour des dernières usines. Jean-Charles Hue a passé de nombreuses années avec ceux qu’il filme, ses amis, ses frères, il est peut-être ce semi-gadjo emporté dans une course violente vers la sagesse ».

Luc Chessel, Les inrocks 16/09/14



France - 2014 - 1h34
Réalisation : Jean-Charles Hue.
Image : Jonathan Ricquebourg.
Avec : Jason François, Michaêl Dauber.

Prix Jean Vigo 2014.
Prix de l’Association Henri Langlois, Rencontres Internationales du Cinéma de Patrimoine 2015.