Festival Chef Op' en Lumière

fiche film


Luna

Luna

France - 2018 - 1h33
Réalisation : Elsa Diringer
Image : Elin Kirschfink.
Avec : Laëtitia Clément, Rod Paradot, Lyna Khoudri.

Lumière d’or, La Ciotat 2018. Meilleur Premier Film, COLCOA French Film Festival Hollywood 2018. Prix d’Interprétation féminine, Cabourg 2018 et La Ciotat 2018.

Luna est bien décidée à faire la fête pour l’anniversaire de son petit copain, Ruben. L’alcool coule à flots, mais la soirée dérape, la bande agresse un jeune garçon. Quelques mois plus tard, la victime débarque au travail de Luna et ne semble pas la reconnaître. Au contraire, les deux adolescents s’apprécient…

Une chronique adolescente et sensible qui traite de la culpabilité et où la caméra s’intéresse surtout à celle qui donne le titre à cette œuvre vibrante et poignante, capturant les émois adolescents au plus près de sa protagoniste. Les minutes défilent, les thématiques se multiplient, et la rudesse des débuts de laisser sa place à une idylle estivale exaltante. En refusant systématiquement la surenchère, la néo cinéaste trouve le ton juste pour électriser le récit initiatique tumultueux de ses deux héros. Avec son scénario sans artifice et sa mise en scène élégante, Elsa Diringer réussit avec brio son baptême du feu, révélant par la même occasion une actrice à suivre : Laëtitia Clément. Sous ses faux airs de Cameron Diaz, la débutante irradie la pellicule, sublimant la rage contenue et les minauderies assumées de son personnage. Deux femmes dont il faudra à coup sûr vite se rappeler les noms !

Christophe Brangé – Abusdecine.fr


Luna

Luna est bien décidée à faire la fête pour l’anniversaire de son petit copain, Ruben. L’alcool coule à flots, mais la soirée dérape, la bande agresse un jeune garçon. Quelques mois plus tard, la victime débarque au travail de Luna et ne semble pas la reconnaître. Au contraire, les deux adolescents s’apprécient…

Une chronique adolescente et sensible qui traite de la culpabilité et où la caméra s’intéresse surtout à celle qui donne le titre à cette œuvre vibrante et poignante, capturant les émois adolescents au plus près de sa protagoniste. Les minutes défilent, les thématiques se multiplient, et la rudesse des débuts de laisser sa place à une idylle estivale exaltante. En refusant systématiquement la surenchère, la néo cinéaste trouve le ton juste pour électriser le récit initiatique tumultueux de ses deux héros. Avec son scénario sans artifice et sa mise en scène élégante, Elsa Diringer réussit avec brio son baptême du feu, révélant par la même occasion une actrice à suivre : Laëtitia Clément. Sous ses faux airs de Cameron Diaz, la débutante irradie la pellicule, sublimant la rage contenue et les minauderies assumées de son personnage. Deux femmes dont il faudra à coup sûr vite se rappeler les noms !

Christophe Brangé – Abusdecine.fr



France - 2018 - 1h33
Réalisation : Elsa Diringer
Image : Elin Kirschfink.
Avec : Laëtitia Clément, Rod Paradot, Lyna Khoudri.

Lumière d’or, La Ciotat 2018. Meilleur Premier Film, COLCOA French Film Festival Hollywood 2018. Prix d’Interprétation féminine, Cabourg 2018 et La Ciotat 2018.