Festival Chef Op' en Lumière

fiche film


Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie

France - 2016 - 1h45
Réalisation : Safy Nebbou
Image : Gilles Porte (AFC)
Musique : Ibrahim Maalouf.
Avec : Raphaël Personnaz, Evgueni Sidikhine.

César de la Meilleure Musique.

Meilleure musique, Lumières de la presse étrangère 2017.

Pour assouvir un besoin de liberté, Teddy décide de s’installer seul dans une cabane, sur les rives gelées du lac Baïkal. Une nuit, perdu dans le blizzard, il est secouru par Aleksei, un Russe en cavale qui vit caché dans la forêt sibérienne depuis des années. Entre ces deux hommes que tout oppose, l’amitié va naître aussi soudaine qu’essentielle.

Pari audacieux de Safy Nebbou : adapter le récit de Sylvain Tesson (prix Médicis essai 2011), parti plusieurs mois en ermite dans une cabane isolée en Sibérie. Fidèle à cette quête de pureté, le cinéaste tourne le dos au sensationnalisme : sa mise en scène, modeste, est centrée sur cette nature inhospitalière qu’il faut apprivoiser jour après jour, geste après geste.

Pour éviter un trop grand silence, il invente un ami russe, braconnier et fugitif, mais les plus belles séquences restent celles où Raphaël Personnaz marche dans la forêt ou glisse sur le lac gelé avec le plaisir d’une innocence retrouvée. Grâce à cet acteur au jeu sobre et sincère et à la belle lumière du chef opérateur, Gilles Porte, cette odyssée devient une ode à l’humilité des vrais aventuriers. Guillemette Odicino telerama.fr


Dans les forêts de Sibérie

Pour assouvir un besoin de liberté, Teddy décide de s’installer seul dans une cabane, sur les rives gelées du lac Baïkal. Une nuit, perdu dans le blizzard, il est secouru par Aleksei, un Russe en cavale qui vit caché dans la forêt sibérienne depuis des années. Entre ces deux hommes que tout oppose, l’amitié va naître aussi soudaine qu’essentielle.

Pari audacieux de Safy Nebbou : adapter le récit de Sylvain Tesson (prix Médicis essai 2011), parti plusieurs mois en ermite dans une cabane isolée en Sibérie. Fidèle à cette quête de pureté, le cinéaste tourne le dos au sensationnalisme : sa mise en scène, modeste, est centrée sur cette nature inhospitalière qu’il faut apprivoiser jour après jour, geste après geste.

Pour éviter un trop grand silence, il invente un ami russe, braconnier et fugitif, mais les plus belles séquences restent celles où Raphaël Personnaz marche dans la forêt ou glisse sur le lac gelé avec le plaisir d’une innocence retrouvée. Grâce à cet acteur au jeu sobre et sincère et à la belle lumière du chef opérateur, Gilles Porte, cette odyssée devient une ode à l’humilité des vrais aventuriers. Guillemette Odicino telerama.fr



France - 2016 - 1h45
Réalisation : Safy Nebbou
Image : Gilles Porte (AFC)
Musique : Ibrahim Maalouf.
Avec : Raphaël Personnaz, Evgueni Sidikhine.

César de la Meilleure Musique.

Meilleure musique, Lumières de la presse étrangère 2017.