Festival Chef Op' en Lumière

fiche film


Camille

Camille

France - 2019 - 1h30
Réalisation : Boris Lojkine.
Image : Elin Kirschfink (AFC - SBC)
Avec : Nina Meurisse , Fiacre Bindala, Bruno Todeschini, Grégoire Colin.

Prix du Public, Locarno 2016.
Valois de la Meilleure actrice Angoulême 2019.
Révélation féminine de l'année, Lumières de la presse étrangère 2020 pour Nina Meurisse.

La réussite du long métrage provient du fait que le réalisateur alterne en permanence des images et des films, issus du travail véritable de la journaliste. Le spectateur est alors saisi par l’intensité de ce génocide effroyable, dont on entend à peine parler aujourd’hui dans les médias français. Camille évoque avec dignité ces reporters-photographes qui offrent leur vie pour nous donner une information brute sur ce qui défigure nombre de pays.

avoir-alire.com

Le cinéaste Boris Lojkine a découvert Camille en apprenant sa mort. Il s’est vite intéressé à cette jeune femme, à sa manière de s’immerger dans ses sujets. Il en propose ici un portrait fidèle, tout en nuance et sensibilité, évitant le piège de l’hagiographie, rendant compte des réalités brutales d’un métier rude dans un contexte d’hyperviolence. Une réussite qui doit beaucoup aussi à l’interprétation de Nina Meurisse.

Laurent Larcher – La Croix 15/10/19


Camille

La réussite du long métrage provient du fait que le réalisateur alterne en permanence des images et des films, issus du travail véritable de la journaliste. Le spectateur est alors saisi par l’intensité de ce génocide effroyable, dont on entend à peine parler aujourd’hui dans les médias français. Camille évoque avec dignité ces reporters-photographes qui offrent leur vie pour nous donner une information brute sur ce qui défigure nombre de pays.

avoir-alire.com

Le cinéaste Boris Lojkine a découvert Camille en apprenant sa mort. Il s’est vite intéressé à cette jeune femme, à sa manière de s’immerger dans ses sujets. Il en propose ici un portrait fidèle, tout en nuance et sensibilité, évitant le piège de l’hagiographie, rendant compte des réalités brutales d’un métier rude dans un contexte d’hyperviolence. Une réussite qui doit beaucoup aussi à l’interprétation de Nina Meurisse.

Laurent Larcher – La Croix 15/10/19



France - 2019 - 1h30
Réalisation : Boris Lojkine.
Image : Elin Kirschfink (AFC - SBC)
Avec : Nina Meurisse , Fiacre Bindala, Bruno Todeschini, Grégoire Colin.

Prix du Public, Locarno 2016.
Valois de la Meilleure actrice Angoulême 2019.
Révélation féminine de l'année, Lumières de la presse étrangère 2020 pour Nina Meurisse.